( Suite)

            Peut-être pensons-nous que ce repos est bien mérité, au terme d’une année où nous n’avons pas ménagé notre peine et abattu beaucoup de travail. Ou peut-être pensons-nous que c’est une juste réparation après une année qui s’est révélée particulièrement éprouvante. Ou plus simplement, et avec un brin de sagesse, nous en convenons que les vacances, c’est un besoin nécessaire  pour refaire nos forces et préserver notre bonne santé.

            Tout cela est vrai. Et en même temps, si nous sommes convaincus qu’avec les vacances nous sommes dans notre bon droit, nous risquons d’en faire un temps pour nous, que l’on va préserver jalousement, et qui sera exclusivement centré sur notre confort et notre bien-être. Il faut bien se reposer… ! Ne serait-ce pas un peu dommage ?

            Car, sans omettre le besoin salutaire de nous donner du bon temps, nous pouvons quand même penser les vacances autrement que pour notre seul repos personnel. Ce peut être aussi le temps de l’ouverture aux autres, le temps de vivre de bons moments avec les autres ; d’aller au-devant des autres, librement, sans calcul, gratuitement, au gré des opportunités.  Ici, un échange spontané, au détour d’une rencontre ; là, une visite impromptue au moment même où l’idée nous en est venue ;  là encore une invitation acceptée à l’improviste puisque nous étions disponibles. Bref, profiter que nous avons du temps,   pour aller au-devant des autres.

            Je vous propose même d’aller encore plus loin, en  n’accueillant pas seulement les vacances comme un droit ou un dû, mais comme un don que l’on peut partager avec les autres, dont les autres vont pouvoir bénéficier aussi ;  un temps où nous allons user de notre liberté pour faire du bien. En étant attentif aux solitudes, aux besoins, aux attentes de ceux que nous allons côtoyer. Nous appuyer sur le bien-être que les vacances nous apportent pour nous donner d’avantage aux autres, à commencer par les plus proches, ceux avec qui nous vivons au quotidien.

            Pour découvrir une fois encore que se donner aux autres, c’est bienfaisant, c’est régénérant, ça donne des forces neuves pour vivre. C’est dans cet esprit que je vous dis : Bonnes vacances.  

B.C.

ETATS GENERAUX DE LA BIO-ETHIQUE

Mobilisons-nous !


INFORMONS-NOUS :

Allons voir sur le site 

 « www.eglise-bioethique.fr »

Un dossier nous présente les questions qui seront abordées au cours des états généraux et nous donne un éclairage sur les choix possibles et leurs conséquences.

Et aussi sur le site

d’ « Alliance Vita »  (https://www.alliancevita.org)

un dossier d’analyse et de propositions.

PARTICIPONS :

Nous sommes invités à nous inscrire sur le site du Comité Consultatif National d’Ethique

www.ccne-ethique.fr 

avant le 18 avril, afin d’exprimer notre opinion.