(Suite)

... D’abord, que Dieu soit plus grand que nous, que son mystère nous dépasse et nous échappe toujours, cela est une bonne chose. Cela nous évite de mettre la main sur Dieu et de le réduire trop facilement à notre petite mesure humaine. On a bien vu comment, avec le Christ, qui s’est fait l’un de nous, il nous est si facile d’oublier sa divinité pour ne faire de lui qu’un être exceptionnel, une sorte de surhomme. Avec l’hymne « O toi l’au-delà de tout » de Saint Grégoire de Naziance, nous sommes bien obligé de reconnaître que nous n’aurons jamais fini d’essayer de connaitre de comprendre … Il nous faudra donc rester jusqu’au bout des chercheurs de Dieu. Et c’est sans doute ce qui peut nous arriver de mieux.

Ceci dit, ne renonçons pas pour autant  à la connaissance du Dieu trois fois saint. Et si les chemins de la réflexion théologique nous paraissent trop ardus, pourquoi pas trouver des voies d’accès plus aisées. Avons-nous été déjà voir tout simplement ce que dit le Catéchisme de l’Église Catholique ? Ou celui des évêques de France ? Ou celui  de notre évêque ?

Sachons utiliser les ressources locales. Des dons nous ont été faits, ne les méprisons pas. Je pense à cette  voie d’accès qu’est la prière de Sainte Elisabeth de la Trinité « O mon Dieu Trinité que j’adore » Ici la voie est plus méditative. Le vocabulaire reste à la portée de tous. Le rapport à Dieu est concret, dynamique. La prière exprime, notamment à travers de très nombreux verbes, comment chacune des personnes divines s’est fait connaître dans l’histoire du salut, ce qu’elle a fait et ce qu’elle continue de faire pour nous. Autre piste : On peut aussi s’arrêter un instant et méditer sur les différents noms qui sont donnés à chacune des personnes divines. Enfin, la prière nous aide à découvrir qu’il y a une intimité possible, dans la vie spirituelle avec chacune des personnes divines : ce qui est une autre façon de les connaitre.

La question n’est donc pas de savoir si c’est compliqué ; mais plutôt comment je peux me familiariser.  « Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira. »

 B.C

           

 


     

ETATS GENERAUX DE LA BIO-ETHIQUE

Mobilisons-nous !


INFORMONS-NOUS :

Allons voir sur le site 

 « www.eglise-bioethique.fr »

Un dossier nous présente les questions qui seront abordées au cours des états généraux et nous donne un éclairage sur les choix possibles et leurs conséquences.

Et aussi sur le site

d’ « Alliance Vita »  (https://www.alliancevita.org)

un dossier d’analyse et de propositions.